Réforme des retraites et LPPR : la motion du Centre Norbert Elias

Les membres du Centre Norbert Elias sont solidaires du mouvement social contre la réforme des retraites et expriment leur vive inquiétude face à la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR). Nous y voyons la préfiguration d’un démantèlement du service public de la recherche et de l’enseignement supérieur et de la recherche qui va aggraver les inégalités de statut et de condition entre les personnels, sans donner de perspectives ambitieuses au rôle de la recherche dans notre société. Nous attirons notamment l’attention sur l’accroissement de la précarisation des personnels de soutien à la recherche, des jeunes chercheurs et chercheuses non titulaires (doctorant·e·s, jeunes docteur·e·s, post-doctorant·e·s, vacataires…).

Nous nous engageons pour la défense du principe de solidarité et du service public, et de la gratuité de l’enseignement supérieur. Nous défendons la pluralité des acteurs de la recherche et des orientations disciplinaires en refusant toute logique de simplification et de hiérarchisation des savoirs et des financements à la recherche. Nous nous opposons à la politique de fragmentation, de précarisation et de contractualisation que la recherche sur projet à court et moyen terme implique pour les personnels scientifiques et pour les personnels de soutien à la recherche. Nous rejetons la compétition entre disciplines, chercheurs et établissements et défendons la coopération scientifique comme une valeur fondamentale, y compris pour l’efficacité même de la recherche.

En solidarité avec de très nombreux laboratoires de recherche, et à la suite de l’ « Appel à signature des Directions de laboratoire de recherche pour un moratoire sur la LPPR et pour la tenue d’États généraux de la Recherche et de l’Enseignement supérieur », nous demandons au gouvernement d’organiser une véritable concertation, afin de définir collectivement les conditions d’une refondation ambitieuse et juste de l’enseignement supérieur et de la recherche, tout en déterminant un calendrier et des moyens précis.

Nous appelons chacune et chacun à s’informer, participer aux séminaires et aux assemblées générales de mobilisation, à prendre part aux manifestations et à réfléchir à des actions collectives efficaces.

Image : Crowded emptiness – Leonid Mamchenkov (CC BY 2.0)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search